Chatons_Chartreux

Un chat se trouvant à plus de 200 mètres des habitations et à plus de 1000  mètres du domicile de son propriétaire est considéré comme en divagation.

Si ce dernier, n’est pas identifié, comme la loi l’oblige, soit par tatouage ou identification électronique. L’animal peut être placé en fourrière.

Certaines mauvaises langues, vous dirons qu’au bout de 8 jours, notre gentil minou hors la loi, sera euthanasié, et non, une recherche sera faite, entre refuge et clinique vétérinaire, afin de retrouver son propriétaire.

Si cette recherche s’avère négative, ce petit minou restera bien sur placé en refuge, ou SPA, il sera testé contre certaines maladies, comme FIV et FELV,  identifié, et selon son âge castré ou stérilisé, et mis à l’adoption.

Il existe aussi des chats de rues, qui n’ont pas de propriétaires, pleins de personnes bien intentionnées les nourrissent, ce qui n’est forcément bien.

Dans certaines communes (merci à elles), avec les associations et le partenariat des vétérinaires, ces chats sont capturés, amenés en clinique, ou ils seront castrés ou stérilisés, et identifiés avec un sigle (C pour castré un mâle, S stérilisée pour une femelle, afin de ne pas reprendre un animal une deuxième fois)

Ces animaux seront remis dans leur endroit naturel par la suite.

Les gentilles personnes qui les nourrissent, pourront constater à ce moment que la population de nos chers félins ne va pas s’agrandir, qu’il y aura moins de problèmes sanitaires, cela sera plus gérable.

Je comprends bien, que nous avons tous envie d’aider les animaux, mais il faut faire une part des choses, il ne faut pas laisser, une population de chat se développer, il est vrai ils sont gentils.

MAIS, si ils se reproduisent à une vitesse grand V, ont risque de se retrouver avec des animaux porteurs de plusieurs maladies, que vous propriétaires aussi de félins, vous allez véhiculer chez vous, par le transport de vos chaussures, de vos vêtements.

Martine.