Chat

Suite à une mauvaise éducation, un manque de socialisation, un chat peut se montrer dominant, voir un tigre.

Quand vous adoptez un gentil petit minou, il faut, qu’il est pu vivre avec Maman Chat, jusqu’à l’âge de deux mois.

Cette phase de vie est très importante, toute son éducation va lui être apportée par sa maman, et lui permettra d’être un chat sociable (ces premières semaines vont influer sur son futur comportement)

Un chat dominant est difficile à gérer, oui il peut avoir des réactions imprévisibles, que vous n’allez pas forcément comprendre.

Votre super boule de poils à des griffes, de jolies petites dents, qui peuvent faire très mal, attention si vous avez des enfants.

Vous allez subir certainement les faits suivants :

  • Marquages urinaires
  • Agressivité
  • Malpropreté
  • Griffades
  • Stress

Il vous faut afin de pouvoir remédier, à ce problème en connaître la cause première.

Surtout ne pas se laisser envahir, ne pas céder à ses sauts d’humeurs, même si cela peut faire peur, pour certains individus.

Définir les interdits, ne pas supporter ses caprices, il ne doit pas vous envahir.

Cela peut devenir pénible à vivre au quotidien, l’achat ou l’adoption d’un compagnon ne doit représenter que du bonheur dans la vie de tous les jours, mais sachez qu’il y a au départ, certains efforts à faire, connaissance, éducation ….

Lors de certains débordements, saisir notre petit monstre par la peau du cou, comme sa maman l’aurait fait pendant sa petite enfance, pas de cris, pas de tapes, les mains sont réservées pour les caresses.

Du temps est à consacrer chaque jour, pour jouer avec lui, ainsi que lui faire des câlins (si possible selon le tigre qui vie chez vous)

Certains produits, peuvent apaiser votre compagnon, ils sont à base de phéromones, ils présentent en diffuseur, en spray, demandez conseil auprès de votre assistante vétérinaire.

Un vétérinaire comportementaliste peut vous aider à construire, une relation stable et rétablir la hiérarchie, dans votre foyer.

Pour certains cas, il pourra être nécessaire, d’avoir recours à une médication.

Dans certaines situations devenues pénibles, il arrive que certains propriétaires ne peuvent plus gérer des animaux trop difficiles, la séparation parfois s’impose, voir pour des cas très durs, l’euthanasie.

Avant toute décision à prendre, il faut essayer de voir si une solution est envisageable.

IL N’Y A PAS DE PROBLÈME, MAIS QUE DES SOLUTIONS

Martine