cheval

Le cheval est un animal particulièrement sensible aux parasites internes.

De très nombreux vers sons susceptibles de coloniser son estomac, ses intestins ou même ses poumons.

Ils font alors des dégâts considérables, en se nourrissant de certains tissus ou même de sang, et affaiblissent lourdement l’organisme des chevaux.

Pour lutter contre les parasites, une bonne hygiène de l’alimentation et des lieux de vie est bien entendu indispensable, mais n’est pas hélas pas suffisante et doit impérativement  être accompagnée de traitements antiparasitaires réguliers, appelés vermifuges.

Ceux-ci  se présentent en général sous la forme d’une pâte orale (ou d’un gel) spécialement adaptée aux chevaux.

L’administration de quatre vermifuges par an (tous les trimestres) constitue un minimum pour traiter efficacement un cheval.

Mais dans certaines conditions d’élevage, des vermifugations supplémentaires peuvent s’avérer nécessaires.

Comme tout autre médicament, l’administration de vermifuge implique de respecter certaines recommandations, notamment les doses indiquées et les consignes d’administration.

Les principes actifs contenus dans les vermifuges équins ne sont pas toujours efficaces sur tous les types de parasites.

Demandez conseil à votre vétérinaire  qui vous indiquera quelles spécialités utiliser, et à quels moments, en fonction du mode de vie de votre cheval et des précédents traitements.

Martine