chien tristeMais un matin, après toutes ces belles journées, les choses ont changé, on a remis les valises dans le coffre, les enfants faisaient la tête et on a repris la route, mais l’ambiance n’était pas la même.

Et après, beaucoup de route, des arrêts pipi…, nous sommes rentrés à la maison, mes maîtres ont déchargé la voiture, ils courent dans tous les sens, s’énervent un peu, ils me mettent dans un coin, je ne bouge pas, je suis triste.

Les enfants mettent leurs affaires dans leur chambre et filent au bain, ils sont tous neufs, tout le monde passe à table, ils m’ont oublié, je ne dois pas les embêter, bon je vais me recoucher.

Le jour se lève, mais qu’est-ce qu’il se passe encore, tout le monde court dans tous les sens (vite vite on va être en retard) et oh je suis là ?

Ils sont tous habillés, ou sont les shorts, ils déjeunent vite, les enfants ont des cartables.

Ils sont partis, même pas une caresse, la porte c’est fermée, j’ai passé la journée seul, ma tête posée sur mes deux pattes à soupirer.

Le soir est arrivé, ils rentrent c’est chouette, et bien non, ils continuent à courir dans tous les sens, peut-être qu’ils ne m’aiment plus, les papiers des enfants à remplir, les livres à couvrir, et encore le bain des enfants.

 Martien